Bien manger

Gérer un budget alimentaire

L’épicerie est une dépense variable. Nos préférences alimentaires, nos habitudes de consommation et nos compétences à gérer le contenu du frigo ont un impact sur le coût de cette dépense. Vous pouvez maximiser votre pouvoir d’achat en achetant des aliments nutritifs. Pour ce faire, vous devez apprendre à distinguer les aliments économiques et les vraies économies. Bien manger ne coûte donc pas plus cher quand on fait les bons choix.

Comprendre le marketing des magasins d’alimentation

Savez-vous que l’aménagement d’un magasin est organisé pour nous faire consommer davantage? La disposition des étalages et des produits ainsi que la mécanique des spéciaux, entre autres, sont conçus à cet effet.Aménagement d'un magasin

Pourquoi le lait, les œufs et le fromage sont-ils au fond du magasin? Parce qu’on retourne souvent à l’épicerie pour ces produits. Ces visites nous obligent à traverser le magasin et à être tenté peut-être d’acheter d’autres produits qui n’étaient pas sur notre liste!

Les produits au bout des allées sont-ils réellement des spéciaux? Mais non! Ce sont les manufacturiers qui louent ces espaces stratégiques, en espérant augmenter leurs ventes… et ça marche!

Comment les produits sont-ils disposés sur les tablettes? Les produits les plus populaires et les plus dispendieux se retrouvent à la hauteur des yeux. Au milieu des allées, on retrouve les nouveaux produits ou ceux en vente par association (du chocolat à côté des bananes, de la vinaigrette et des croûtons près des laitues…). Sur les tablettes du haut, on retrouve les produits moins connus ou plus économiques, et sur celles du bas, les produits de base.

Y a-t-il d’autres façons de nous faire dépenser? Oui! Tout est pensé, de l’entrée à la sortie!
Les bonnes odeurs de pains frais et les comptoirs de produits préparés nous accueillent dès notre arrivée et la panoplie de friandises et de revues nous attend près des caisses au départ.

En avoir pour son argent avec l’épicerie

  • Planifiez les repas à l’avance.
  • Faites une liste des aliments dont vous avez besoin et respectez-la.
  • Profitez des vrais spéciaux des circulaires (première et dernière pages surtout).
  • Obtenez les bons rabais en notant le prix annoncé dans la circulaire sur votre liste, particulièrement pour le prix à la livre ou au kilo des viandes, afin de mettre dans votre panier le bon produit.
  • Limitez l’achat des prêts-à-servir car chaque étape de transformation a un prix.
  • Achetez en vrac.
  • Optez pour les formats familiaux.
  • Tirez profit des super ventes pour garnir vos réserves et pour congeler des sacs de lait, du beurre ou du fromage.
  • Comparez les produits et épargnez avec les marques maison ou sans nom.
  • Réclamez un bon différé pour les produits en spécial introuvables si les stocks sont épuisés.
  • Cuisinez en plus grande quantité et congelez les surplus… idéal pour les lunchs, pour les journées occupées ou pour les fins de mois serrées.
  • Réutilisez les restes avec créativité : ajoutez des pâtes, des fèves germées ou un sauté de légumes aux restes de viandes, complétez un restant de gratiné avec une petite salade, etc.

Être astucieux : lire les étiquettes des aliments!

Étiquettes

Avec le règlement sur l’étiquetage nutritionnel, il devient de plus en plus facile pour le consommateur de retrouver les informations désirées sur les emballages des produits alimentaires. Mais, il faut encore savoir comment les interpréter.

À l’épicerie, regardez la liste des ingrédients et le tableau de la valeur nutritive pour vous aider à faire de meilleurs choix. Ces informations vous aident à comparer les produits entre eux, à vérifier leur valeur nutritive, à mieux respecter certains régimes spécifiques et à augmenter ou diminuer l’apport d’un aliment particulier.

Retenez que les ingrédients sont énumérés en ordre décroissant selon le poids. L’ingrédient principal vient donc en premier dans la liste. Sachez que plus il y a d’ingrédients, plus le produit risque d’avoir été transformé et de contenir des additifs.

L’information nutritionnelle comprend toujours les éléments nutritifs suivants: énergie (calories), lipides (matières grasses), sodium (sel), glucides (sucres), protéines et fibres, et ce pour une portion donnée. Toute l’information présente dans le tableau correspond à une quantité spécifique d’aliments; assurez-vous donc de comparer des quantités équivalentes lorsque vous analysez deux produits différents. Le pourcentage (%) de la valeur quotidienne dont nous avons besoin pour chacun des nutriments est clairement indiqué. Ce pourcentage permet donc de vérifier d’un seul coup d’œil si la quantité spécifiée de l’aliment renferme beaucoup ou peu de nutriments. Le sucre n’a aucun pourcentage de valeur quotidienne indiqué. Notez que c’est la présence de sucre ajouté qui permet de faire la différence entre un jus et une boisson aux fruits.

Connaître les alternatives et ressources

Alternatives

Les comptoirs d’aide alimentaires distribuent des denrées directement aux personnes à petit budget, gratuitement ou à un coût symbolique (carte de membre). Pour en faire la demande, renseignez-vous auprès de votre municipalité ou de votre CLSC.

Les cuisines collectives, par la préparation de repas en groupe, permettent de partager, d’économiser, de gagner du temps et de rencontrer des gens.

Bonne boîte, bonne bouffe est un regroupement d’achats de fruits et de légumes frais et diversifiés, offrant un excellent rapport qualité-prix, livrés dans votre quartier aux deux semaines.

Les jardins potagers collectifs, partagés en plusieurs lots, sont gérés collectivement par les habitants d’un quartier et largement ouverts au public. En plus de produire des fruits et légumes, ils favorisent les échanges et rencontres, l’éducation à l’environnement ou l’organisation d’activités sociales. Renseignez-vous auprès de votre municipalité.

L’agriculture soutenue par la communauté est un concept qui relie des citoyens et des citoyennes à des fermes biologiques locales. On devient partenaire d’une ferme en achetant, à l’avance, une part de récolte. Chaque ferme livre des paniers de légumes variés en saison à un endroit prédéterminé.

Bien manger à bon compte
Trucs, astuces et information en alimentation
Ce document, produit par l’ACEF Lanaudière, renferme une foule de renseignements pour les consommateurs en matière d’alimentation. Voir section documentation.

Le traiteur communautaire, entreprise d’insertion socioprofessionnelle, prépare des plats pour consommation à domicile ou des buffets traiteur à bon prix.
Information tirée de Bien manger à bon compte de l’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) Lanaudière

©2019 ACEF. Tous droits réservés.  |  Conception Web par Nexion

Membres de :