As-tu le contrôle?

Un emprunt pour étudier, est-ce vraiment dans «tes intérêts» ?

Si tu te poses cette question, c’est que tu crois avoir besoin de plus d’argent pour tes études. Pour commencer, évalue tes besoins réels et fais ton budget. Est-ce qu’une utilisation judicieuse de tes épargnes ou un travail à temps partiel pourrait te permettre d’équilibrer tes finances? Est-ce que tu pourrais obtenir une bourse privée de ton institution financière, d’un établissement scolaire ou d’une fondation?
Si ce n’est pas le cas, il te faut trouver une autre option. As-tu vérifié ton admissibilité au programme d’aide financière du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec? Si c’est le cas, en plus d’un prêt sans intérêt durant tes études, tu auras possiblement droit à une bourse.
Si tu n’arrives toujours pas, la marge de crédit étudiante offerte par certaines institutions est peut-être une alternative. Elle te permet d’emprunter de l’argent progressivement jusqu’à une limite préétablie par l’institution financière. Durant tes études, ta seule obligation est de payer les intérêts qui courent à partir du moment où tu utilises l’argent. En général, les taux d’intérêt sont beaucoup moins élevés que sur les cartes de crédit.
Une fois les études terminées, tu conserves le produit pour une durée limitée de 6 à 12 mois. Après ce délai, ta marge de crédit étudiante est transformée en prêt personnel ou en marge de crédit personnelle et le taux d’intérêt augmente. Tu peux donc imaginer le «gros lot» dû qui peut t’attendre à la fin de tes études!
Avant de dépenser des sommes prêtées, penses-y! As-tu vraiment la capacité de payer toutes les obligations associées au financement reçu… au fil de toutes tes années d’études? Pour en savoir d’avantage sur les marges, consulte le site de l’Agence de la consommation en matière financière.

©2019 ACEF. Tous droits réservés.  |  Conception Web par Nexion

Membres de :