Le Cyberconsommateur averti image
image Projet Guide Ressources Vie privee Plan du site Plan du site image
image
image Suivez les conseils... Protegez vos... Votre enfant chez... Rapportez une...
image
Protegez vos renseigements...
image image

 

Grâce aux nouvelles technologies, les commerçants peuvent raffiner comme jamais les techniques de vente en scrutant le comportement des consommateurs et en accumulant des données sur leur identité et leurs habitudes.

Dans Internet, bien qu'il soit difficile d'échapper à cet envahissement, il est possible pour le cyberconsommateur averti de prendre certaines précautions pour «en donner le moins possible» aux commerçants. C'est ce que nous vous conseillons.

Sur la page d'accueil du site ou à un clic de celle-ci vous devriez être en mesure de savoir quelle est la politique du commerçant en regard de la protection des renseignements personnels

Cette politique devrait prévoir notamment:

  • que seuls les renseignements nécessaires à la transaction sont recueillis;
  • qu'au sein de l'entreprise, ces informations sont protégées et leur accès contrôlé;
  • que le consommateur a droit de connaître les renseignements qui le concerne et de les corriger au besoin;
  • que l'entreprise ne transmet à aucun tiers ces informations, à moins d'en être explicitement autorisée par le consommateur ou forcée de le faire par les autorités judiciaires.
Renseignements legaux image France Quebec image


ATTENTION !

La majorité des sites Web utilisent des «mouchards» ou «cookies», une information ou un mini-programme qui est enregistré sur le disque dur de votre ordinateur et qui est utilisé ultérieurement pour redonner à son «maître» (ou à ses maîtres) les informations recherchées.

Ils peuvent être utiles pour faciliter la navigation, par exemple, lorsqu'ils vous évitent de remplir à nouveau un formulaire.

Ils peuvent aussi être dérangeants, en particulier lorsqu'on ne sait pas précisément à quelle fin on les héberge ni pour combien de temps.

Il est presqu'impossible aujourd'hui de naviguer sans autoriser les «cookies». Par contre, au menu préférences de votre navigateur, vous pouvez configurer le logiciel de façon à ce qu'il vous prévienne chaque fois qu'un «cookie» vous est envoyé. Vous aurez alors le loisir de l'autoriser ou de le refuser.

Dans un cas comme dans l'autre, vous saurez au moins à quoi vous en tenir et cela vous rappellera que de temps en temps, il est bon de les effacer.

Minimalement, un site commercial qui fait usage de «cookies» devrait, dans sa déclaration sur la protection de la vie privée, prévenir les visiteurs qu'il les utilise et indiquer clairement à quelles fins ils sont utilisés.

Si ce n'est pas le cas, allez voir ailleurs !


«SPAM» «POLLURIELS» «POURRIELS» «JUNK MAIL»

Non, merci !

La publicité non sollicitée par courriel est l'une des pires plaies d'Internet. Elle est contraire à la «Nétiquette» et interdite dans plusieurs pays.

Aucun cyberconsommateur averti ne devrait faire affaire avec un commerçant qui diffuse sans autorisation des publicités par courriel.

Voyez, sur le site, si la politique sur la vie privée est claire à ce sujet et dans le doute, évitez ce commerçant. Évitez également les commerçants qui vous imposent une démarche pour ne pas recevoir de pourriels («opt-out») et privilégiez ceux qui s'abstiennent, à moins d'obtenir expressément votre autorisation («opt-in»).

Pour déjouer les «spammeurs», procurez-vous quelques adresses de courriels supplémentaires, auprès d'un des nombreux sites qui offrent gratuitement ce service. Vous pourrez plus tard vous débarasser des adresses «brûlées».

Dénoncez systématiquement les «spammeurs» professionnels en renvoyant leur courriel à la seconde moitié de leur adresse, précédée de «abuse» (Ex.: abuse@hotmail.com). Ne répondez pas aux spammeurs: vous ne feriez que leur confirmer la validité de votre adresse.

haut de page

Le Cyberconsommateur averti
Accueil | Projet | Guide | Ressources | Vie privée | Plan | Contact
Suivez les conseils du Cyberconsommateur averti
Protégez vos renseignements personnels
Votre enfant chez les cybercommerçants | Rapportez une cyberarnaque